Uncategorized

De l’apprentissage du web

S’il est une profession libérale, ce doit bien être celle de l’intégration web. Toutes les meilleures ressources, les meilleures pratiques et les meilleurs exemples concrets sont sur la toile, accessibles, bien documenté et facile à trouver.

Utilisant des standards ouverts, tout du web peut être copié, utilisé, décortiqué. Il n’y a aucune raison de ne pas être à la page et au meilleur de ses capacités quand on fait du web «frontend.»

Il est aisé de constaté les limites des développeurs ou les limites de leurs gestionnaires. Quand on tourne les coins rond en web, ça parait!

Dans le monde du logiciel libre, un adage qui circule est que pour faire du bon code il faut avoir vu du bon code. Le bon code est souvent révisé par de pairs, modifié par leurs suggestions, critiqué par la communauté d’utilisateurs et encore modifié avec le temps.

Le processus de création de code est un d’ouverture et d’humilité.

Faites du bon code, il n’y a pas d’excuse pour faire autrement.

(Premier article de blogue rédigé sur mon iPad. Je n’ai pas Antidote, soyez indulgent quand à la qualité du Français 😉 )

Advertisements
Standard